Témoignage Audit-Conseil
20-06-2017

Après le week-end du WEFA (Week-End de Formation des Auditeurs-Conseil) de la semaine dernière, nous avons interrogé nos deux nouvelles auditrices sur la nouvelle expérience qui se présente à elles.

Pourquoi ai-je commencé la démarche de ce test ?

Hélène : Après 6 mois dans le Conseil d’Administration, j’ai appris à faire du travail de rigueur. L’Audit-Conseil est pour moi une marque de qualité pour notre structure et une marque d’engagement auprès du Mouvement. C’est pour ces deux raisons : Qualité et Engagement, que j’ai voulu devenir Auditrice-Conseil.

Alicia : Ayant une formation de membre qualité, j’ai rapidement été interpellée par ce test quand j’en ai entendu parler : il se prête parfaitement à ma formation en ce qui concerne l’audit, j’ai tout de suite été séduite. Par ailleurs j’ai évolué avec une directrice Auditrice-Conseil ainsi que des anciens qui parcouraient toute la France les week-ends, ils m’ont donné envie de passer ce test. Ils s’éclataient tout en apprenant un maximum de choses, j’ai moi aussi voulu tenter ma chance.

Quels sont les étapes et leurs difficultés ? 

Hélène : La première étape c’est un test écrit. Il suffit d’apprendre tout Kiwi Légal et tu connais tout sur le Mouvement. Notre curiosité s’éveille sur ce qu’on peut faire en tant que Junior et sur ce qu’on ne peut pas faire. C’est très stimulant, on se retrouve à 50 ou 100 dans une grande salle, en CR (Congrès Régionaux) ou en CN (Congrès Nationaux) pour passer le test. C’était très stressant !

La deuxième étape, après correction des tests écrits, est l’oral. L’oral est un oral de motivation et de connaissance sur la Junior, devant des membres de la CNJE ou des auditeurs. Il y a des cas pratiques… Tu verras quand tu y seras, c’est assez sympathique comme moment.

Mais bon la dernière étape et la plus stressante est bien le WEFA! Passant de formations à simulations pendant des journées de 10h, tu peux apprécier le travail que font les Auditeurs pendant ton Audit ou ta Visite Qualité.

Alicia : Au cours des épreuves écrites, orales et des simulations, la principale difficulté selon moi est celle de statuer sur une situation. En effet, nous sommes mis face à des cas réels qui nécessitent beaucoup de réflexion, il ne faut pas prendre de décisions à la légère. Quand il s’agit de qualifier une étude, il faut réfléchir aux causes et conséquences et savoir expliquer notre choix, qui devra être rigoureux tout en gardant une part de compréhensivité. L’Auditeur-Conseil se doit donc d’auditer tout en restant intelligent au niveau de ses notations mais également de conseiller avec bienveillance, ce n’est pas aussi facile qu’on pourrait le penser !

Et maintenant, qu’est-ce que le WEFA m’a apporté ?

Hélène : Le WEFA n’est que le début d’une grande aventure : celle de l’Audit-Conseil. Je vais maintenant pouvoir aller rencontrer des Juniors, aider des structures dans leur développement et comprendre de nouveaux fonctionnements. En soit, je vais ouvrir mon esprit à tout ce qui est fait en France. Tout cela me permettra d’apporter à notre Junior de nouvelles manières de s’améliorer, un regard critique pour mieux la faire grandir. J’attends donc mon premier Audit pour mieux comprendre mon rôle.

Alicia : Pour l’instant le WEFA m’a apporté la tant attendue lettre de mission d’auditrice-conseil avec laquelle je vais pouvoir partir en Audit dans toute la France ! J’ai hâte de pouvoir rendre visite à d’autres structures, je le vois vraiment comme un moment d’échanges, c’est enrichissant de découvrir plusieurs façons de procéder. Actuellement c’est grâce aux Afterworks que j’en apprends sur les autres Juniors. Dès lors que j’aurai réalisé mon premier audit je pourrai découvrir toutes les trames de fond et tenter de les aider. Par ailleurs je pourrai également réaliser des Audits blancs chez nos partenaires, ce sera sympa !

 

Donc n’hésitez, pas à vous motiver et à vous inscrire pour devenir Auditeurs-Conseil, c’est vraiment un très grand atout, pour la J.E. d’une part, mais aussi personnellement.

Un grand merci à la CNJE pour l’organisation du WEFA et des test-auditeurs, aux évaluateurs et à EY pour leur engagement et leur volonté de toujours mieux former nos auditeurs !

Aller, tous à vos fiches pour réussir les questions de l’écrit, et on se retrouve pour le test !